L’ACCIDENT

Avant tout.

Vous expliquer mon histoire en quelques mots sans vous faire pleurer. D’autres ont connu et connaissent pire que moi. Il ne s’agit pas là de faire une comparaison mais de dire tout simplement les choses…

29 septembre 2008 vers 14h30 : ma vie bascule, c’est mon « jeudi noir d’octobre » des livres d’histoire. Ma vie et celle de tout ceux qui m’entourent basculent…

Le pompier intervient des centaines de fois pour des accidents domestiques. L’accident ce jour là c’est moi, les pompiers, les collègues viennent cette fois ci pour moi. Entre 4 et 10 cl de soude caustique (Destop) sont à ce moment en train de brûler mes voies digestives. Il fait beau, il fait chaud, je suis de repos à la maison dehors en train de m’occuper de la piscine. Il fait bon vive en Guyane. Pompiers, Urgences du CMCK, coma, bye bye la Guyane…

30 septembre : Rapatriement sanitaire par Air Caraïbes (s’il vous plait), direction Paris pour le voyage de la dernière chance.

1er octobre : Arrivée à Orly, transfert à l’hôpital Saint Louis et prise en charge pas l’équipe de chirurgie digestive. Opération en urgence. Résultat : nombreuses nécroses des voies digestives amenant à supprimer oesophage et estomac complètement. On s’arrêtera là, c’est déjà pas mal ! Techniquement, j’ai subi une oesogastrectomie totale avec mise en place d’une jéjunostomie pour l’alimentation.

2 octobre : Arrivée de Marianne (ma femme) et les enfants à Paris. Accueilli par les anciens pompiers de Guyane. Merci encore.

6 octobre vers 2h du matin : je me réveille enfin après 1 semaine de coma. Je suis en réa, je m’étouffe, on m’attache pour que je n’arrache pas tous les tubes que j’ai partout. J’ai l’impression de mourir. Je ne comprends rien. Où suis-je ? Qu’est ce qui m’arrive ? Je me souviens de ce qu’il s’est passé, mais je ne sais pas dans quel état je suis…

17 octobre : contre toutes les prévisions du corps médical, je sors de l’hôpital et rentre chez moi, que je ne connais pas encore d’ailleurs. De là commence une nouvelle vie…

Une réponse à “L’ACCIDENT”

  1. 21 03 2009
    agnes peslier (18:18:18) :

    tu rentres chez toi à drancy et tu vois combien tes amis t’aiment!! et là tu es étonné

Laisser un commentaire




Saint-Symphorien, Village P... |
onvaenbirmanie |
Thomas aux States |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Gite du Fresne
| site Créa-Tif du lycée Andr...
| ichbincarole